Alphabétisation

REGARDS DE FEMMES

Objectifs globaux:
Favoriser le développement individuel et le cheminement vers l’autonomie, permettant une intégration et une reconnaissance dans la sphère sociale, privée et professionnelle, au travers de l’appropriation d’outils de communication.

Alphabétisation pdf affiche alpha saison 2009-2010   pdf affiche fle saison 2009-2010

Objectifs  intermédiaires : 

-         1. Valorisation et développement de l’estime de soi par la prise de conscience qu’on est capable d’apprendre, au travers d’ateliers d’apprentissage et d’échange (calligraphie, bande dessinée, théâtre) ;
-         2. Créer une dynamique de découverte, d’appropriation et de pratiques linguistiques, en suscitant et accompagnant une démarche volontaire d’accession à l’autonomie ;
-         3. Ouverture et accessibilité aux structures culturelles reconnaissant la diversité culturelle ;
-         4. Dynamiser la participation à la vie publique 

 Descriptif du projet :
Le projet « Regards de femmes » est comme son nom l’indique ouvert aux  femmes. Il a été mis en place au mois de janvier 2006 pour la première fois. 

Ce projet a été pensé en fonction d’un diagnostic d’abord du public qui fréquente la structure mais également en fonction de ce qui se fait sur le territoire avignonnais et des orientations institutionnelles. Il compte aujourd’hui vingt huit participantes. 
L’ensemble des actions du projet a été organisé depuis septembre 2007 dans un espace adapté à l’apprentissage de cours et à proximité de notre siège. 

 Ce local situé au 37Q rue Buffon dispose d’une grande salle aménagé pouvant contenir 14 participants, et d’un bureau annexe pour la formatrice.  cours fle

LES COURS D’ALPHABETISATION 

Des cours d’alphabétisation y sont ainsi dispensés par une formatrice salarié et professionnelle. Une évaluation en début d’année ou à chaque nouvelle inscription est réalisée avec les apprenantes et sert d’outil d’orientation dans les différents niveaux d’apprentissage. Deux groupes sont alors constitués :
-         « les pré-alphas »
-         « les alphas ».

Chaque groupe bénéficie de trois séances par semaine, à raison de 1h30 chacune (lundi mardi et jeudi de 16h à 17h30 pour le 1er groupe et de 14h30 à 16h pour le second). Nous avons ré-agencé les horaires de cours pour permettre aux jeunes mères qui font partie du second groupe d’aller chercher leurs enfants à la sortie des écoles, ceci afin d’éviter des absences répétées 

 

Pour le premier groupe, il s’agit de femmes n’ayant pas été scolarisées et ne maitrisant ni l’écrit, ni la lecture et pas ou peu l’oral. 

Concernant le second groupe, les apprenantes ont pour la plupart un bon niveau d’oral mais rencontrent des difficultés à l’écrit et dans la lecture. 

La formatrice, Marthe Giannotti, prépare ses séquences en fonction des avancées du groupe, travaille autant le collectif que l’individuel et alterne avec de nombreux outils. 

 

Le choix des supports: 

- Les centres d’intérêt du groupe s’il s’en est manifesté 

- Ses préférences personnelles: il est plus agréable et donc souvent plus efficace de faire travailler le groupe sur un thème que l’on connaît bien et que l’on apprécie. L’enthousiasme a pour effet de se transmettre facilement. 

Ainsi, mettant du mieux possible le public en situation, on poursuit un double objectif: 

-   sur le plan cognitif, celui d’une lecture améliorée 

-   sur le plan comportemental celui d’une réelle motivation des apprenants. « Apprendre à lire, réapprendre à lire, constitue pour des adultes un tel effort, qu’il apparaît évident que toute facilitation doit être recherchée. 

- Manipulation de différents ouvrages (professionnels et accessibles au public) 

- Activités ludiques (jeux…) 

- Projections vidéo 

 

Mme Giannotti sépare ses cours en deux parties indispensables dans l’assimilation des éléments, à savoir une partie écrite, relevant plus du travail individuel et une autre orale où l’expression collective et individuelle est mise en avant. 

Nous avons choisi de compléter ces cours par des ateliers de création. 

De janvier 2009 à août 2009 :

Atelier de calligraphie pour les débutantes avec l’association « Plume et Lumière » . C’est un moyen d’expression relié à la mémoire et au geste, une activité culturelle et corporelle qui associe les plaisirs de la trace, du signe de l’écrit. Les objectifs de cet atelier sont variés et riches, à savoir : §         Se familiariser avec l’outil «  plumes métalliques » §         Travailler la posture et la respiration §         Commencer à lier les lettres entre elles §         Ecrire des mots §         Travailler les lettres majuscules §         Leur proposer 2 thèmes « liberté » « paix » §         Travailler les phrases ou les textes au brouillon §         Mettre au propre, mise en page.  pre alpha atelier calligraphie  
Atelier Informatique pour les avancées avec une intervenante extérieure Soumia. Les séances  se déroulent une fois par mois à raison de trois heures par séance. Le groupe  se déplace dans les locaux d’Avenir84. alpha atelier informatique

D’octobre 2009 à décembre 2009 

Atelier de calligraphie pour les pré-alphas avec l’association « Plume et Lumière ». 

Atelier Informatique pour les alphas avec Aveni84. 

Atelier d’écriture avec Marie Jouannic du Centre Européen de Poésie d’Avignon. 

Atelier de découverte de la Poésie avec une bénévole Mme Guglimetti 

L’OUVERTURE CULTURELLE ET LA DECOUVERTE DU PATRIMOINE REGIONAL 

Le deuxième grand axe de travail concernant le projet « Regards de femmes », s’inscrit toujours dans l’appropriation d’outils de communication puisqu’il développe les échanges et les rencontres culturelles, artistiques avec le monde environnant. La coordinatrice du secteur met en place au minimum deux fois par mois des programmations culturelles ainsi que des forums de discussion par thème réalisés par des professionnels pour apporter un complément d’information. 

Dans le domaine culturel, elle travaille principalement en partenariat avec des relais culturels s’inscrivant dans une démarche d’accessibilité. Son principal partenaire, Culture du Cœur, permet à moindre coût de bénéficier de places et d’entrées dans de multiples espaces culturels. 

Il n’est pas uniquement question de structures culturelles de type théâtre, musée, cinéma, mais il est possible d’avoir accès à des manifestations régionales. 

Nous considérons que l’apprentissage de la langue et des outils de communication passe évidemment par l’appropriation de son environnement proche et avoisinant. 

La rencontre avec des individus de milieux différents, d’espaces plus ou moins fermés où seule une catégorie de public fréquente ses services et prestations, semble à nos yeux, primordiale. C’est d’ailleurs un travail qui portera ses fruits non seulement envers les apprenantes mais également pour le monde extérieur qui lui aussi participe à ces cloisonnements ou à ces jugements de valeur. 

Enfin, notre intérêt n’est pas de les garder indéfiniment dans nos cours, mais justement de les accompagner dans des actions autonomes. L’approche du monde « extérieur » doit alors être facilitée. La simple maîtrise de la langue ne suffit pas à se convaincre que l’on pourra s’en sortir, si auparavant, avec nous, elles n’ont pas essayé de « se tester » dans la ville et la région. 

De plus c’est également l’opportunité de pouvoir découvrir des espaces en groupe et de les proposer à sa famille le cas échéant. Le Parent, lorsque c’est le cas, se conforte dans sa place et sa fonction et permet aux enfants à leur tour de s’inscrire dans une ville, une région, un pays. 

L’information sur tous les autres domaines tels que la santé, la violence, l’hygiène, le droit des femmes … est également primordiale pour sortir ces femmes de leur isolement et leur apporteur une indépendance. Pour se faire, de nombreux contacts ont été pris avec les organismes spécialisés dans ces domaines qui ont offert gracieusement leur collaboration et leurs compétences pour assurer cette information. A cet effet, un calendrier exhaustif a été élaboré et respecté. 

 

Animation effectuées : 

De janvier 2009 à décembre 2009 

 

29/01/2009 

Visite du Palais des Papes 

26/02/2009 

Visite du musée du Roure d’Avignon 

26/03/2009 

Visite des usines Perrier 

16/04/2009 

Visite de la fondation Blachère à Apt 

30/04/2009 

Visite de Fontaine de Vaucluse 

26/05/2009 

Visite des Ocres de Roussillon 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques exemples de propositions :

 

janvier Visite du musée d’Aromathérapie de Graveson 
février Information « Gestion du conflit » Intervention de Maria Guillerm du VIF 
févrer Visite au tribunal pour une audience correctionnelle Intervention de Maurice Charvet (Président des audiences correctionnelles) 
mars Information « Droits administratifs et santé » Intervention de Ghislaine Thomas de la cellule ACCES de la Sécurité Sociale 
mars Visite de Saint Quentin la Poterie 
mars Entretien avec le poète Habib Tengour 
avril Visite du Pont du Gard 
fin avril Représentation Théâtrale « De Mère en Fille » au théâtre du Bourg Neuf 
début mai Visite du Musée du Nougat à Montélimar 
fin mai Visite du Musée Jean Vilar 
juin Visite de la cours d’honneur et des coulisses du Palais des Papes et promenade au rocher des Doms 
juillet Rencontre avec le metteur en scène et les comédiens de « trois voix pour les sirènes de Bagdad » et représentation de la pièce 
novembre Visite des ateliers de création de haute couture pour femmes en insertion de l’association « Chez Babel » Défilé de mode à la Mairie d’Avignon 
décembre Visite du marché de Noël d’Avignon 

Juillet 2008 : Mise en place de cours intensifs FLE Les formations s’adressent à des adultes non francophones, de nationalité étrangère qui souhaitent  apprendre ou se perfectionner en français langue étrangère sur un court terme. La finalité de ce module de formation est d’étudier et d’assimiler les connaissances nécessaires dans le domaine de la grammaire, du vocabulaire et de la phonétique et ceci dans le contexte de l’expression écrite et orale. Ce module fait maintenant partie intégrante des offres de formation linguistique de Reperes.
 
        

Mise en place de cours intensifs FLE 

Les formations s’adressent à des adultes non francophones, de nationalité étrangère qui souhaitent  apprendre ou se perfectionner en français langue étrangère

La finalité de ce module de formation est d’étudier et d’assimiler les connaissances nécessaires dans le domaine de la grammaire, du vocabulaire et de la phonétique et ceci dans le contexte de l’expression écrite et orale. 

         Des besoins largement exprimés par des demandes soit dans les centres sociaux, les universités dont le coût est parfois trop élevé, ou les centres de formation, et pour les mêmes raisons, par rapport aux besoins des primo arrivants qui sont souvent économiquement faibles, ou en difficulté passagère, mais dont la nécessité de s’intégrer doit être rapide. 

         Des cours qui permettent de s’initier rapidement ou de se perfectionner à un rythme plus tranquille. Chacune des demandes fera l’objet d’une attention particulière : analyse des besoins avec  prise en comptes des objectifs personnels, évaluation de niveau, et compétences visées.  

On peut observer aujourd’hui que le désir d’immigration ne se limite plus au Maghreb ou à l’Afrique Subsaharienne, mais se développe  particulièrement avec l’Europe de l’est (Kosovo, Ukraine, Tchétchénie…). 

 

Les Objectifs 

         Permettre à des personnes qui sont en France pour un séjour court, ou encore qui viennent s’y installer d’apprendre la langue française rapidement, à l’aide d’outils adaptés. Il s’agit  d’un public toujours scolarisé dans le pays d’origine et qui pratique sans difficulté dans sa langue, la grammaire, la syntaxe et la conjugaison. Ce sont en général soit des primo-arrivants, soit des personnes en situation de demande d’emploi, et qui ont  besoin d’intégrer rapidement le minimum d’un bagage francophone pour exercer une activité professionnelle. 

L’objectif est d’acquérir ou de développer des connaissances écrites et orales du français selon le rythme et les besoins de l’apprenant : enseignement adapté en langue française et sur la culture française…). Travail avec des méthodes adaptées à l’objectif défini par le responsable pédagogique en FLE et le professeur concerné au début de l’apprentissage. 

Nous avons organisé des cours tous les lundis et mercredis de 9h à 12h : ces cours sont accompagnés d’une ouverture vers la culture et usages français (au niveau de la vie quotidienne, les faits religieux, les institutions scolaires et les institutions françaises). 

 

De Janvier 2009 à juin 20096 

17 personnes inscrites mais 12 régulières. 


LES CRITERES D’EVALUATION
 

Evaluation quantitative : 

  • Mesure de la fréquentation des femmes aux ateliers  
  • Mesure de la fréquence des excursions régionales 
  • Mesure de la participation aux rencontres avec les divers partenaires (Festival Avignon ; Culture du Cœur ; les divers théâtres…) 

Evaluation qualitative :  

  • Evaluation partagée avec les intervenants alphabétisation et artistique, notamment sur l’évolution du contenu et l’appropriation du projet par les participantes 

  • Progression technique et linguistique des apprenantes, suivant la grille d’évaluation réalisée par la professionnelle de lutte contre l’illettrisme ; 

  • Fréquence des demandes d’activités ou de sorties, émanant des femmes : 

  • Participation aux moments informels, et investissement dans la vie du groupe :
    elles ont participés aux moments forts de l’association dans l’organisation et la mise en place des journées ou en simple présence avec leur famille (exemple : journée de Noël de l’association ; loto et gâteau des Rois ; journée Phare…) 

  • Avancée et proposition de créations en matière d’art :  
    Participation aux ateliers de calligraphie, de bande dessinée et de théâtre, chacun ayant pour finalité une production artistique. 

  • Démarche individuelle et volontaire concernant les obligations sociétales (école, administration, emploi…) : 
    Un bon nombre d’entre elles se sont retrouvées devant des réalités administratives de type recherche emploi, relogement, attribution d’un titre de transport ou encore régularisation de titre de séjour. Nous les avons accompagnées dans le cadre du PADE (point d’appui aux droits de l’étranger) pour celles concernées par cette problématique, et les autres ont surtout eu besoin d’orientation. Quelques cas ont nécessité un jusqu’à un accompagnement physique dans les institutions (exemple : femme enceinte en situation irrégulière, sans logement… mise en lien avec les services sociaux, accompagnement aux premiers entretiens. 

  • Présence spontanée et volontaire dans les structures culturelles.
    Une demande plus importante a été constatée dans les choix des visites collectives vers les théâtres, les musées… mais seules les femmes ayant un statut (titre de séjour) ou un environnement familial sensible à la culture bénéficient des propositions culturelles hors association. La question du coût est un élément central, car pour bénéficier au moins des tarifs réduits (demandeur emploi, RMIstes…) il faut le justifier… 

    En revanche, les sorties patrimoines ou dans les villes historiques (Vaison la Romaine, les Baux de Provence, Gordes…), permettent plus facilement aux familles véhiculées de s’y rendre en famille sans l’accompagnement.

Laisser un commentaire




sapeurs pompiers d'etupes |
TA'U HERE NO ANANAHI |
L'actu-Francas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sapeurs Pompiers du Var. CI...
| Aidez les enfants Vietnamiens
| Les livres d'astrologie du ...